Préavis réduit: nouveauté Loi ALUR

La Loi ALUR modifie la liste des motifs de préavis réduit.

 

La Loi  ALUR confirme un certain nombre de motifs de préavis réduit à un mois, lorsque le locataire justifie :

  • D’un premier emploi,
  • D’une mutation professionnelle,
  • D’une perte d’emploi,
  • D’un nouvel emploi suite à une perte d’emploi,
  • Du bénéfice du RSA.

 Et ajoute de nouveaux motifs, à savoir :

Logement situé en "zone tendue",

  • Etat de santé nécessitant un changement de domicile,
  • Attribution d’un logement social.

En "zone tendue" (voir liste des communes concernées), il n’y a donc pas lieu de justifier d’un quelconque motif pour bénéficier d’un préavis réduit.

L’enfer étant pavé de bonnes intentions,  cette mesure (surtout pensée pour le marché Parisien)  risque bien en fait de renforcer la vacance locative, due au temps nécessaire à la relocation qui ne pourra plus s'anticiper.